On le sait, l’obésité est une question de santé publique de plus en plus cruciale pour les pays riches. D’aucuns affirment même que l’obésité, si elle continue a se développer, va finir par modifier définitivement le code génétique de l’espèce humaine et l’on pourrait assister, à terme, à un changement d’anatomie et l’apparition d’un nouveau « type » d’hommes (v. Obésité et diabète de type 2 : L’hypothèse de la transmission épigénétique Claudine JUNIEN)…

Bref, et nonobstant ces considérations, voilà comment l’on pourrait communiquer sur les Fast-Foods et leurs effets néfastes (à forte doses) Plus >