Après le Sénat qui tacle le Gouvernement, c’est l’Assemblée nationale qui tacle le Sénat… Ca chauffe sérieux par commissions des lois interposées…

PARIS, 9 sept 2010 (AFP) – Les sénateurs centristes « regrettent » que la commission des lois de l’Assemblée nationale soit revenue sur toutes les mesures qu’ils avaient votées » dans la réforme des collectivités territoriales, déclare jeudi Jacqueline Gourault dans un communiqué.
La sénatrice Union centriste (UC) du Loir-et-Cher estime qu’aujourd’hui le projet de loi « certes perfectible » mais adopté « au bout de plusieurs semaines de travail et de débats riches et constructifs » « est totalement remis en cause ».
« En passant l’éponge sur toutes les décisions du Sénat, il est peu tenu compte du travail collectif et équilibré de la Haute assemblée » s’indigne-t-elle. « Cela préfigure par ailleurs l’absence de volonté de conciliation avec les représentants des collectivités territoriales que sont constitutionnellement les sénateurs ».
Mme Gourault assure que son groupe maintient sa « détermination à défendre de nouveau les principes de la parité, de la représentation des territoires et du pluralisme ».
L’Assemblée nationale a annulé mercredi, en commission des Lois, les profondes modifications apportées en juillet par le Sénat notamment sous l’impulsion des centristes, sur l’élection du futur conseiller territorial au scrutin uninominal majoritaire à deux tours et la répartition des compétences.