Deux inventeurs Danois ont décidé de lancer leur propre fusée… Mais pas une fusée toute simple, il s’agira d’un vol habité ! Ce sera le premier lancement de ce type réalisé par des amateurs. C’est en en fait une roquette artisanale créée par l’entreprise Copenhagen Suborbitals du Danemark et réalisée par Kristian von Bengtson et Peter Madsen.

La plateforme de lancement

La plateforme de lancement

Le premier lancement, effectué le 5 septembre dernier a été un échec et le prochain tir n’aura pas lieu avant juin 2011. L’autorisation de tir accordée par les autorités arrivant à échéance le 17 septembre 2010, Peter Madsen et Kristian von Bengtsson ont conclu qu’ils ne disposaient de temps suffisant pour préparer un nouveau tir.
« Nous ne sommes pas en mesure tant techniquement que sur le plan de l’organisation de le faire dans les temps. C’est pourquoi nous avons convenu de procéder à un autre essai en juin 2011 avec la même fusée », a déclaré Kristian von Bengtsson à la radio de l’agence Ritzau. La fusée, qui transportait un mannequin de 70 kilos, n’a pas décollé dimanche de la plate-forme de lancement en mer, à l’est de l’île danoise de Bornholm dans la mer Baltique, en raison d’un défaut mécanique dans la valve principale du carburant qui ne s’est pas ouverte pour libérer l’oxygène.
Il s’agit d’un « engin » de 9 mètres de haut et pesant 1,6 tonne, est le premier au monde construit par des particuliers et destiné à envoyer des hommes dans l’espace, dans « trois oui quatre ans » selon ses deux concepteurs, âgés tous les deux de 39 ans, et passionnés d’espace.

« Ce que nous voulons démontrer c’est qu’il est possible de fabriquer une fusée, de l’envoyer dans l’espace et de la ramener sur Terre en toute sécurité, sans être millionnaire », avait déclaré récemment à l’AFP Peter Madsen.

Le prototype, d’un coût total de 50.000 euros, est financé pour la plus grande partie par environ 2.000 parraineurs individuels et une vingtaine de sociétés. Baptisée « HEAT- 1X/ Tycho Brahé« , du nom d’un célèbre astronome danois, la fusée devrait voler à une vitesse légèrement supérieure à celle du son et atteindre entre 10 et 30 km d’altitude dans la stratosphère.

L'habitacle... Bonjour les sensations ;)

L'habitacle... Bonjour les sensations ;)

En cas de réussite d’un nouvel essai, les deux passionnés envisagent ensuite de lancer un nouveau prototype plus puissant, avec une technologie plus avancée, et qui pourrait en principe atteindre une altitude de 120 km dans l’espace.

Sa prochaine version est prévue pour effectuer un sous-marin dans la mer Baltique le 30 août, en cas de succès, répétez le lancement avec un passager à bord dès que possible.

Madsen espère être un membre d’équipage à bord du prochain vol de la fusée Tycho Brahé, si tout va bien.

Le projet de Copenhagen Suborbitals a démarré en 2004 et sans aucun financement de l’État.

Le propulseur en vidéo :